AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ADC a une répartition des contes spécifique, merci de jeter un coup d'oeil à ce tumblr pour ne pas vous y perdre !
Des oeuvres des Grimm ont été mises chez Perrault pour diversifier. :stach:
Nous sommes actuellement en janvier de l'an 11 ! :siffle:
N'hésitez pas à remonter notre topic sur bazzart ou PRD ! :kokoro: :chico:
Le forum rouvre ses portes pour sa seconde version ! :fete: Pour découvrir toutes les nouveautés, ça se passe par :bril: :kokoro:

Partagez | 
 

 Respect is what we owe ; love, what we give

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Touche pas à Grand-Père

avatar


◊ pseudo : Chamo
◊ jour d'inspiration : 22/12/2015
◊ pages : 20
◊ conte : Le vieux grand-père et son petit fils
◊ où es-tu ? : Hanau, Phantasie
◊ le fond de tes poches : quelques pièces



MessageSujet: Respect is what we owe ; love, what we give   Mar 22 Déc - 17:45



Ansgar Trog
Born in Storms


conte ◊ Le vieux grand-père et son petit fils ton créateur ◊ Les illuminés Grimm race ◊ humain âge ◊ 25 ans situation maritale ◊ célibataire métier ◊ vendeur de journaux situation financière ◊ la vie est plutôt difficile pour un jeune homme qui doit nourrir son grand-père. Ansgar ne roule pas sur l'or. lieu d'habitation ◊ Hanau, Phantasie traits de caractère ◊ fataliste, sens de la famille, débrouillard, appliqué, économe, prévoyant, pessimiste, ironique, rancunier, strict thème musical ◊ Arctic Monkeys, Mad Sounds groupe ◊ Phantasie avatar ◊ Leonardo Dicaprio crédits ◊ valkyrie

Que penses-tu de ton créateur ? ◊ Ansgar n'éprouve pas d'affection particulière pour ses créateurs. Il ne les remercie même pas d'avoir écrit son histoire - encore une autre décision qui lui a été imposée. Rien n'a jamais valu le coup d'être vécu pour lui, il sert simplement d'exemple aux enfants. Si cela peut aider certaines familles à resserrer leurs liens, grand bien leur fasse. En attendant, il se lève tous les matins à quatre heures, distribue des journaux et s'occupe de son grand-père. Tous les jours. Depuis sept longues années maintenant.




A travers les lignes


L'appartement qu'il occupe avec son grand-père n'est pas bien grand : une chambre, un salon, dont il occupe le canapé, une petite cuisine et une salle d'eau. Si on ne prend pas en compte le papier peint qui se décolle et le plancher qui se soulève, ce n'est pas si mal. ◊ Son grand-père se prénomme Günther. Personne ne peut en avoir entendu parler à Phantasie : il ne peut plus se déplacer par lui-même, et Ansgar n'est pas du genre à dire ça à n'importe qui. ◊ Il est devenu vendeur de journaux un peu par hasard. A son arrivée à Hanau, il parcourait les boutiques à la recherche d'un emploi et c'est en voulant acheter son journal que le vendeur l'a informé de son départ imminent. Ansgar a sauté sur l'occasion et a prit sa place. ◊ Il lui arrive de sortir très rarement, le soir et d'aller boire un verre. Mais puisqu'il n'a pas l'habitude de rencontrer des inconnus, il passe sa soirée dans son coin, à examiner ce qui l'entoure. Cela ne lui déplaît pas - il apprend beaucoup de choses, de cette manière. ◊ Sa voix résiste étonnamment bien aux constants cris qu'il lance dans la rue. Un jour, alors que le vent se levait, sa voix lui a fait défaut dix jours durant. Depuis, elle semble constamment cassée ; un dommage irréparable, certainement. ◊ Lorsque Ansgar a fini sa journée, il s'arrête toujours chez le même marchand pour acheter les vivres. Celui-ci possède un chien, il prend toujours le temps de le caresser avant de s'envoler chez lui. ◊ Cela fait bien longtemps qu'il ne pleure plus la mort de ses parents ; en réalité il ne se souvient pas l'avoir fait. Les responsabilités ne lui en ont pas laissé le temps. ◊ Ansgar est heureux d'avoir un lien si particulier avec son grand-père. Tous les deux s'apprennent beaucoup - lui par sa culture et son vécu, Ansgar par sa jeunesse. ◊ Il n'est pas réellement taciturne, il n'a simplement pas le temps d'aller à la rencontre des gens. Ce n'est pourtant pas l'envie qui manque... ◊ Un jour, alors qu'il vendait ses journaux, un mystérieux bienfaiteur lui a laissé 100 pièces d'or, pour un journal qui n'en vaut qu'une. Ansgar n'a pas eu le temps de le remercier et, depuis, il ne l'a jamais revu. ◊



Derrière la couverture



prénom ◊  :russe:  pseudo ◊ Chamo, mais on se connaît déjà  :robert:  âge ◊ 21 ans t'as débarqué comment ? ◊ y'avait un cygne, puis maintenant y'a ça. un dernier mot ? ◊ la faiblesse.


◊ L'ATELIER DES CONTES ◊



Dernière édition par Ansgar Trog le Mar 22 Déc - 18:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://featherandink.forumactif.org/t158-respect-is-what-we-owe-love-what-we-give http://featherandink.forumactif.org/t160-ansgar-set-me-free
Touche pas à Grand-Père

avatar


◊ pseudo : Chamo
◊ jour d'inspiration : 22/12/2015
◊ pages : 20
◊ conte : Le vieux grand-père et son petit fils
◊ où es-tu ? : Hanau, Phantasie
◊ le fond de tes poches : quelques pièces



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mar 22 Déc - 17:45



Ton aventure
dans la brume de Phantasie



« Journal du jour ! Venez lire ce qu’il se passe à Phantasie ! Journal du jour ! » Depuis quelques temps déjà, la voix résonnait dans les rues de Hanau. Enveloppé dans la fumée des machines, on distinguait à peine le corps qui lui appartenait ; certains bravaient l’inconnu et allaient s’enquérir du morceau de papier. Quatre heures durant, Ansgar parcourait son petit trottoir, criant sur qui voulait bien l’entendre, ramassant les pauvres pièces d’or qui ne resteraient pas bien longtemps dans sa poche. Une fois son temps écoulé, journaux sous le bras, il allait acheter de quoi nourrir son grand-père et lui pour la journée, avant de rentrer à la maison. Il n’avait pas le temps de déambuler dans les rues et, si ses yeux s’attardaient quelques fois sur des passants, ses pieds marchaient dans une continuité vertigineuse.  


Ansgar ne connaissait pas la notion de choix. Aussi loin qu’il s’en souvienne, il ne l’avait jamais vraiment eu. Il n’était pas un fataliste : si les Grimm écrivaient son histoire, il pensait toujours en avoir le point final. Les éléments extérieurs, eux, ne lui laissaient pas le choix.
Il se souvient de ce jour où il avait quatre ans - la seule fois peut-être, où la décision qu’il prit fut réellement la sienne. Son grand-père mangeait dans un coin, à côté du poêle, parce que ses parents ne pouvaient supporter plus longtemps sa vieillesse. Il faisait du bruit, faisait tomber sa cuillère, son assiette et c’était, apparemment, une vision bien trop éprouvante pour sa mère et son père. Ce jour-là, donc, son grand-père mangeait sa soupe et fit tomber l’écuelle de terre au sol. La mère d’Ansgar fut très en colère et il se souvient alors à quel point son coeur s’était serré en voyant le visage dépité de son grand-père. Alors il s’était levé, encore chancelant sur ses jeunes jambes et, munis de planches de bois, avait commencé à construire une petite auge. « Ansgar ? Qu’est-ce que tu fais ? Reviens manger, ta soupe va être froide ! » Oh, comme elle résonnait encore, la voix de son père ! Une voix lourde, grave, teintée de la froideur d’un homme qui semble avoir trop vécu. « C’est pour vous, quand vous serez plus vieux. Quand, comme grand-père, vous n’arriverez plus à manger là-dedans ». En ce temps-là, ses mots ne résonnaient pas comme une leçon, mais comme une pure et simple vérité. Tous vieilliraient, un jour et ce n’était, malheureusement, la faute de personne. Depuis ce jour, son grand-père eut à nouveau le droit de manger à la table familiale. Ansgar n’oubliera jamais le clin d’oeil qu’il reçut de l’homme fragilisé par le temps et du petit sourire qui l’accompagnait ; le dernier qu’il reçut depuis.


Parfois, il arrive que le temps fasse mal les choses. Que ceux qui sont nés en premier partent finalement en dernier, qu’un père doive enterrer son fils. La nature décide de ne plus suivre son cour, de prendre un petit détour, de faire un crochet.
Ansgar avait quinze ans lorsque ses parents furent emportés par un accident de calèche. Il l’apprit trois jours plus tard - le temps pour les autorités de retrouver la trace des héritiers, de remonter jusqu’à la petite chaumière, cachée dans la forêt. Lui et son grand-père furent dévastés et, pendant un mois entier, se mirent en deuil. Le jeune homme ne sut comment gérer la situation : en quelques minutes, il devenait l’homme de la maison et devait s’occuper de son grand-père. Cela ne le dérangeait pas - il éprouvait pour lui une affection particulière. Mais cela entraînait des choix, qui annonçaient de longs et difficiles mois à venir.


Sur une décision commune, les deux hommes prirent leurs affaires et déménagèrent dans un appartement à Hanau. Ansgar pouvait ainsi travailler tout en restant proche de lui. Mais cette ville, il ne la connaissait pas. A 18 ans, il était arrivé ici - il avait depuis trouvé un travail comme vendeur de journaux et ne faisait plus que ça : de six heures à dix heures, il restait sur son trottoir. Il allait ensuite acheter à manger et passait sa journée à s’occuper de son grand-père. Il lui restait le soir lorsque, épuisé, son grand-père s’endormait sur son fauteuil, mais Ansgar n’osait pas sortir. Qui savait ce qui pouvait arriver à cette heure-ci ? Et qui allait le prévenir ? Personne ne le connaissait, ici. L’inverse était vrai également.


Vouloir avoir le choix ne débouche pas forcément sur cette possibilité. Il arrive que les éléments extérieurs soient plus forts que cette volonté, ou que cette volonté s’efface, pour que la douleur s’amoindrisse. Il arrive qu’un homme se mette à accepter ce destin sans se battre ; non pas parce qu’il est faible, mais parce qu’il est épuisé.
A quoi bon se battre, lorsque la réalité triomphe constamment ?



◊ L'ATELIER DES CONTES ◊


_________________

Out of difficulties grow miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://featherandink.forumactif.org/t158-respect-is-what-we-owe-love-what-we-give http://featherandink.forumactif.org/t160-ansgar-set-me-free
Je m'en lèche de vos conneries

avatar


◊ pseudo : -
◊ jour d'inspiration : 22/12/2015
◊ pages : 19
◊ conte : le maître chat ou le chat botté.
◊ où es-tu ? : Averos, la belle, la domptée, la sculptée.
◊ le fond de tes poches : une bourse brune pleine de pièces, quelques cailloux, de quoi crocheter, des biscuits secs.



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mar 22 Déc - 17:49

:russe: :roger:

_________________

broken age ◊ in a dream i was a werewolf, my soul was filled with crystal light. lavender ribbons of rain sang ridding my heart of mortal fight. broken sundown fatherless showdown, gun hip swollen lip bottle sip, yeah i suck dick, loose grip on gravity falls sky blinding crumbling walls.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://featherandink.forumactif.org/t157-je-suis-le-clown-envoye-par-dieu-en-pleine-apocalypse-se-disait-il-chastelet http://featherandink.forumactif.org/t163-et-le-plus-jeune-neut-que-le-chat-chastelet
Touche pas à Grand-Père

avatar


◊ pseudo : Chamo
◊ jour d'inspiration : 22/12/2015
◊ pages : 20
◊ conte : Le vieux grand-père et son petit fils
◊ où es-tu ? : Hanau, Phantasie
◊ le fond de tes poches : quelques pièces



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mar 22 Déc - 17:49

Avoue tu baves.

_________________

Out of difficulties grow miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://featherandink.forumactif.org/t158-respect-is-what-we-owe-love-what-we-give http://featherandink.forumactif.org/t160-ansgar-set-me-free
Petite plume

avatar


◊ pseudo : QueenSigyn
◊ jour d'inspiration : 12/12/2015
◊ pages : 32
◊ conte : Le Rossignol et l'Empereur de Chine
◊ où es-tu ? : Perdue au beau milieu de la capitale d'Eventyr.
◊ le fond de tes poches : un carnet où elle met ses pensées sur papier, poèmes ignorés de tous, comme son créateur l'avait fait avant elle.



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mar 22 Déc - 19:58

OHMONDIEUOHMONDIEUOHMONDIEU :omg: wtf :gnih: :bave: :bril: :omg: wtf :gnih: :bave: :bril: :omg: wtf :gnih: :bave: :bril: :omg: wtf :gnih: :bave: :bril: :omg: wtf :gnih: :bave: :bril:

Ce choix d'avatar de fou ! :huhu: Rebienvenue avec ce personnage qui promet d'être intéressant :chou:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Au diable le PPP !

avatar


◊ pseudo : Chameau
◊ jour d'inspiration : 10/11/2015
◊ pages : 62
◊ conte : Barbe Bleue
◊ où es-tu ? : Diteor
◊ le fond de tes poches : un diapason, des bribes de partitions, une clé ensanglantée



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mar 22 Déc - 21:27

FAIBLE :jor:

_________________

I warned you

Tu vas souffrir ◊ He who fears he shall suffer, already suffers what he fears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Touche pas à Grand-Père

avatar


◊ pseudo : Chamo
◊ jour d'inspiration : 22/12/2015
◊ pages : 20
◊ conte : Le vieux grand-père et son petit fils
◊ où es-tu ? : Hanau, Phantasie
◊ le fond de tes poches : quelques pièces



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mar 22 Déc - 23:50

Merci Harmonie :rly: Et Isabeau, parle pas trop vite :jor:

_________________

Out of difficulties grow miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://featherandink.forumactif.org/t158-respect-is-what-we-owe-love-what-we-give http://featherandink.forumactif.org/t160-ansgar-set-me-free
Au diable le PPP !

avatar


◊ pseudo : Chameau
◊ jour d'inspiration : 10/11/2015
◊ pages : 62
◊ conte : Barbe Bleue
◊ où es-tu ? : Diteor
◊ le fond de tes poches : un diapason, des bribes de partitions, une clé ensanglantée



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mer 23 Déc - 12:03

JE VOUA PAS DU TOUT DE QUOI TU PARLES :jor:

_________________

I warned you

Tu vas souffrir ◊ He who fears he shall suffer, already suffers what he fears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SOS Moustache

avatar


◊ pseudo : -
◊ jour d'inspiration : 10/11/2015
◊ pages : 78
◊ conte : Blanche-Neige, cette victimisée par excellence.
◊ où es-tu ? : jamais bien loin de la capitale, ou à se perdre dans une forêt.
◊ le fond de tes poches : un revolver, un fusil, une sacoche pleine à craquer, une bourse avec quelques sous et un peu de fruits secs - de la gnole aussi, une petite bouteille.



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mer 23 Déc - 12:37



Entre dans la danse
Et ne perd pas ta pantoufle !




Félicitations ! Les Créateurs ont approuvé ton histoire, et tu peux désormais arpenter les chemins boueux de Phantasie.

:roger: :roger: :roger:
:roger: :roger: :roger:
MES FEELS. COMMENT IL EST TROP MIGNON T'SAIS. Et grave mangeable, aussi. Voilà, Ansgar on l'a attendu, il est venu et maintenant GRA-OUH. :perv: :chico: Je te valide avec plaisir petti vendeur de journaux, et warning au pépé. :ts: :kokoro:


Bienvenue à l'Atelier des Contes ! Tu t'apprêtes à explorer ce monde merveilleux et enchanté que t'ont écrit tes créateurs. Avant cela, quelques petits détails restent à fignoler avant de t'envoyer dans l'inconnu. Il te faudra recenser ton habitation juste ici et ton métier, si métier tu as et, pour cela, nous t'attendons ici ! :hou: Il se peut, qu'au cours de ton aventure, tu remarques l'absence d'un personnage. Peut-être que ton Créateur n'a pas encore trouvé le bon moment pour l'introduire dans ce monde... Tu peux faire ta demande ici, en créant un scénario. Enfin, il ne te reste plus qu'à créer ton registre de RP par là, histoire que tout le monde s'y retrouve, et ton registre des liens ici. Et te voilà prête, ô noble créature, à parcourir les contrées de l'Atelier des Contes ! :kokoro:


◊ L'ATELIER DES CONTES ◊


_________________
the upper sky ◊ si tu as peur de te faire mal, tu augmentes tes chances, justement, de te faire mal. Regarde les funambules Tu crois qu'ils pensent au fait qu'ils vont peut-être tomber lorsqu'ils marchent sur la corde raide ? Non, ils acceptent ce risque, et goûtent le plaisir que braver le danger leur procure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://featherandink.forumactif.org/t23-hass-und-zorn-sind-eine-zweischneidige-klinge-jager http://featherandink.forumactif.org/t23-hass-und-zorn-sind-eine-zweischneidige-klinge-jager
Touche pas à Grand-Père

avatar


◊ pseudo : Chamo
◊ jour d'inspiration : 22/12/2015
◊ pages : 20
◊ conte : Le vieux grand-père et son petit fils
◊ où es-tu ? : Hanau, Phantasie
◊ le fond de tes poches : quelques pièces



MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   Mer 23 Déc - 13:44

Merci gueuse d'amour :robert:

_________________

Out of difficulties grow miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://featherandink.forumactif.org/t158-respect-is-what-we-owe-love-what-we-give http://featherandink.forumactif.org/t160-ansgar-set-me-free
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Respect is what we owe ; love, what we give   

Revenir en haut Aller en bas
 

Respect is what we owe ; love, what we give

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Le mal d'Haiti: le non-respect de ses semblables
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◊ L'ATELIER DES CONTES :: 
◊ Ils vécurent heureux ◊
 :: Souffle de parchemin :: Livres rangés
-